Rechercher
  • AB

Le sport au féminin, lundi 25 novembre


Pratique du sport, gouvernance et responsabilités, médiatisation… Quelle place pour le sport au féminin dans la société, dans les médias ? Quelles possibilités pour les femmes à exercer des responsabilités, techniques ou administratives, dans l'encadrement ou la gouvernance du sport ? Quelles évolutions ? Quels leviers de développement ?


Poser toutes ces questions revient déjà à admettre des carences, des difficultés, des inégalités. Parfait miroir de la société, le sport n'échappe à ses travers non plus. La question d'égalité - d'accès, de traitement, de considération - se pose encore en 2020. Les choses avancent, mais doucement. Les mœurs évoluent, mais pas partout. Et les blocages, les verrous sont encore nombreux.


Sur la question de la prise de responsabilités, d'accès à des postes importants, le plafond de verre est bien réel. Comme dans la société. Ce plafond invisible, auquel se heurtent les femmes dans l’avancée de leur carrière ou dans l’accession à de hautes responsabilités, existe bien. Il les empêche de progresser aussi vite et autant que les hommes.


Par ailleurs, comment une femme peut-elle facilement concilier sport de haut niveau et maternité, études et insertion professionnelle ? Les moyens économiques générés par le sport féminin, et donc mis à sa disposition, sont généralement bien inférieurs à ceux générés par le sport masculin.

La question de la médiatisation est centrale. Les récentes difficultés à trouver un diffuseur télé pour le championnat de France Élite de Handball ont montré à quel point les équilibres étaient fragiles. Et combien le sport ne se conjuguait pas toujours au féminin, de manière évidente.



Intervenant(e)s


> Stephen DELCOURT, Team manager de l'équipe féminine de cyclisme FDJ / Nouvelle Aquitaine / Futuroscope.


> Charlotte GIRARD-FABRE, consultante en entreprise et ex-arbitre internationale de hockey masculin.


> Frédéric LAUNAY, journaliste et directeur du service des sports de La Nouvelle République du Centre Ouest.


> Louise THOMÉ, ancienne joueuse professionnelle de handball et avocate au barreau de Tours.



LUNDI 25 NOVEMBRE 2019

EDF Commerce Grand Centre, partenaire de la soirée.

Avenue de Pont-Cher, Deux-Lions. Bâtiment Le Galion.

Ouverture des portes à 20h30. Cocktail offert après la conférence-débat.


Sur inscription préalable (obligatoire) : billetweb.fr/cafe-du-sport-tourangeau-5

Se munir d'une pièce d'identité avec son billet d'entrée le soir-même.


Contact : cafes.sport.37@gmail.com




Crédit photo : Sabrina Fournier.

216 vues

2018

  • Black Facebook Icon
  • Black Twitter Icon
  • Black LinkedIn Icon

Créé avec wix.com